Les Archives Ouvertes
pour les établissements d'enseignement supérieur et de recherche
Accueil du siteArchives ouvertes : pour qui ?Bibliothèques, SCD
Agenda
<<   Juin 2012   >>
Lu Ma Me Je Ve Sa Di
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1
Il n'y a aucun évènement à venir pour ce mois dans l'agenda



Apports et impacts des AO pour les bibliothèques

Le développement de l’Open Access et de l’Open Archives Initiative, permet aux bibliothèques d’initier de nouvelles formes de médiations documentaires et de s’impliquer davantage dans l’univers du chercheur.

Avec l’émergence de l’Open Archives Initiative, la mission du libre accès est aujourd’hui remplie de plus en plus efficacement dans le monde scientifique par d’autres systèmes que les bibliothèques traditionnelles notamment par les archives ouvertes telles que ArXiv ou HAL. La communication scientifique connaît un changement de paradigme qui oblige les bibliothèques à revoir leur position et leur rôle de principal vecteur de l’information scientifique au profit des réseaux.

Dans ce contexte, quelle est la place des bibliothèques et quels rôles peuvent-elles remplir sachant que les nouvelles formes de communication réclamées par la communauté scientifique visent à exclure ou au moins à contourner tout intermédiaire ? « Comment les bibliothèques peuvent–elles mettre en place de nouvelles formes de médiations leur permettant de jouer un rôle dans les nouvelles modalités de publications numériques ? » Boukacem-Zeghmouri 2007).

La bibliothèque : un véritable dispositif d’accompagnement dans la transition vers l’Open Access

Il ne faut pas oublier que « le libre accès n’est pas une idée neuve : c’est la mission fondamentale des bibliothèques. Depuis toujours, les bibliothèques ont eu pour mission de proposer à leurs lecteurs une collection de documents librement accessibles, quitte à les extraire le cas échéant du monde marchand pour les soustraire à toute modalité transactionnelle » (Salaün 2004). Tout comme pour la communauté scientifique, les bibliothèques doivent faire face à des anomalies dans le système traditionnel de l’édition scientifique. En effet, certaines barrières économiques, technologiques ou légales limitent parfois l’accès aux contenus scientifiques.

Les bibliothèques se sont alors positionnées comme de véritables acteurs, interlocuteurs, promoteurs du mouvement open access et de nombreuses initiatives ont vu le jour à l’échelle internationale :
- aux Etats-Unis, l’Association of Research Librairies créée, en 1998, SPARC - Scholary Publishing and Resources Coalition dont l’objectif est de tenter de corriger les dysfonctionnements existant dans le marché de la littérature scientifique en soutenant par exemple la création de revues en open access ;
- en Europe, la Ligue des Bibliothèques Européenne de Recherche est l’instigateur d’un des plus importants workshops autour de l’Open Archives Initiative qui se tient au CERN depuis 2001 (Bosc and Harnad 2005) ;
- en France, en 2006, le département Etudes et Prospective du consortium Couperin crée un groupe de travail sur la question des archives ouvertes.

À l’image de ces réalisations, les bibliothèques offrent des espaces de débat, des actions de communication pour sensibiliser les chercheurs aux archives ouvertes, et sont, par la même occasion, à l’écoute de leurs besoins afin de développer une diffusion scientifique innovante et optimale de leurs travaux. « Les chercheurs ne sont plus seulement un public auquel elles sont habituées à fournir des services mais également un public partenaire » (Boukacem-Zeghmouri 2007).

Début de l’article

4 bonnes raisons de contribuer à la mise en place d’une archive ouverte dans son établissement :

- Renforcer la communication et la collaboration internes.

Les archives ouvertes sont l’occasion de renforcer la communication et la collaboration internes, notamment entre les laboratoires de recherche et la bibliothèque et en passant par exemple par la formation à l’information scientifique et technique.

- Améliorer les compétences informationnelles.

Les compétences informationnelles des bibliothèques légitiment leur position au cœur des dispositifs de recherche, leur coopération avec les écoles doctorales afin de fournir de nouveaux services autour de la formation à la recherche d’information, à l’auto-archivage (accompagnement technique ou juridique au dépôt des documents).

- Devenir une nouvelle interface entre auteur et éditeur.

Le rôle d’interface que jouent les bibliothèques entre l’institution, la recherche et les éditeurs est renforcé. En cohérence avec une politique orientée Open Access, les bibliothèques peuvent orienter les chercheurs vers l’utilisation de ressources en archives ouvertes et les inciter à y publier, contribuant ainsi à améliorer la visibilité des éditeurs en Open Access.

Début de l’article

- Contribuer à la mémoire scientifique de son établissement.

Les bibliothèques ont une mission de préservation des documents numériques. Les archives ouvertes leurs permettent de contribuer à la mémoire scientifique de leur établissement. En outre, elles peuvent envisager la numérisation de collections anciennes de revues ou d’ouvrages pour les diffuser en libre accès (ex : Numdam, Persée ).

Les Archives Ouvertes : un projet orienté Système d’Information Documentaire

Les bibliothèques contribuent à la gestion et à la diffusion des contenus scientifiques et académiques. Les établissements peuvent s’appuyer sur leur expertise pour qu’elles prennent en charge la gestion des réservoirs institutionnels, en particulier des plates-formes de dépôt. Les bibliothèques deviennent alors de véritables éditeurs de contenu en libre accès. Les compétences des documentalistes et des bibliothécaires interviennent en effet à plusieurs niveaux dans la mise en œuvre d’archives ouvertes institutionnelles :

- la veille technologique sur les méthodes et outils adaptés aux besoins de l’information scientifique et technique (technologies émergentes, suivi d’évolution des produits) ;
- la réalisation d’actions et de supports de communication autour des archives ouvertes ; - la conception, le développement et l’administration des plates-formes de dépôt et d’archivage institutionnel ;
- la mise en place de workflows, de procédures de dépôt, la participation à l’élaboration de chartes de dépôts institutionnels, la gestion de la cohérence des données ;
- l’indexation (enrichissement des textes via des métadonnées), le référencement, la diffusion et la valorisation de la production scientifique ;
- l’assistance et la formation des utilisateurs (comme nous l’avons démontré ci-dessus) ;
- la mise en place de services autour des archives ouvertes (génération de C.V. automatique pour les chercheurs, ex : le projet BibApp et http://ewlarson.wendtlibrary.org/presentations/OR2007-BibApp.pdf )
- le suivi des projets par l’analyse des usages des entrepôts (indicateurs de dépôts, de téléchargements, de visites) et la réalisation d’analyses bibliométriques, de rapports chiffrés (mesure de l’impact scientifique des documents diffusés en libre accès : décomptes de citation, facteurs d’usage) qui permettent de rendre compte des bénéfices des archives ouvertes.

Références

- Aubry C & J. Janik, Les Archives Ouvertes, enjeux et pratiques : guide à l’usage des professionnels de l’information, édition ADBS, Paris, 2005

- Bailey, C. W. "Open access and libraries", preprint, pp. 1-36, January 2006. [Online]. Available : http://www.digital-scholarship.com/cwb/OALibraries2.pdf

- Bosc, H. & S. Harnad, "In a paperless world a new role for academic libraries : providing open access", Learned Publishing, vol. 18, no2, pp. 95-100, January 2005. [Online]. http://dx.doi.org/10.1087/0953151053585028

- Boukacem-Zeghmouri, C. "Bibliothèques académiques et publication scientifique numérique : la médiation réinterrogée", Ametist, no1, April 2007. [Online]. http://ametist.inist.fr/document.php ?id=249

- Salaün, J.-M. "Libre accès aux ressources scientifiques et place des bibliothèques", Bulletin des bibliothèques de France, vol. 49, no6 : 20, 2004. [Online]. http://archivesic.ccsd.cnrs.fr/sic_00001141

Début de l’article

Retour à la page d’accueil de la rubrique "Bibliothèques, SCD"