Couperin https://www.couperin.org/ Sat, 23 Mar 2019 11:00:34 GMTFeedCreator 1.8.0-dev (info@mypapit.net) Newsletter OpenAIRE n°2 http://www.couperin.org/125-couperin/nos-activites/services-et-prospective/open-access/open-aire8/1377-newsletter-openaire-n-2 Bandeau haut Newsletter2

01 Vos retours d’expérience

Si vous êtes responsable d'une archive ouverte, OpenAIRE recueille en ce moment des retours d'expériences et commentaires sur les tableaux de bord des fournisseurs de contenu (provide) (https://provide.openaire.eu/landing).

Si vous êtes intéressé, veuillez contacter : Pedro Príncipe, pedroprincipe[@]sdum.uminho.pt

 Newsletter OpenAIRE image texte

Par ailleurs, OpenAIRE recherche aussi des testeurs pour ses services en général (et notamment des chercheurs).

Si vous êtes intéressé, veuillez contacter : Akrivi Katifori, vivi-kat[@]di.uoa.gr

en précisant quels services vous voudriez tester (la liste des services se trouve sur la page d'accueil d'OpenAIRE https://www.openaire.eu/  sous l'onglet Services.

02 Statistiques d’usage pour les gestionnaires d’archives

Un nouveau service permet de mesurer l’usage dans les archives. Le service Statistiques d'OpenAIRE utilise la plate-forme Matomo Open Source Analytics (matomo.org) pour suivre l'activité d’une archive. Pour en bénéficier, il faut télécharger le plugin adapté au loimage statsgiciel faisant fonctionner l’archive et le déployer au sein de l’archive.

Pour en savoir plus : http://catalogue.openaire.eu/service/openaire.openaire_usage_statistics

https://www.openaire.eu/guides-usage-statistics

https://openaire.github.io/usage-statistics-guidelines/

03 Service d'anonymisation des données

Amnesia image cerveauest un outil d’anonymisation des données, qui permet de supprimer les informations d’identification des données. Amnesia supprime non seulement les identificateurs directs comme les noms, les numéros de sécurité sociale, etc. mais transforme également les identificateurs secondaires comme la date de naissance et le code postal afin que les individus ne puissent pas être identifiés dans les données :  https://amnesia.openaire.eu/

Newsletter OpenAIRE ampoule bas FAQNewsletter OpenAIRE crayon bas

adresse site bas

]]>
Wed, 20 Mar 2019 08:56:14 GMThttp://www.couperin.org/125-couperin/nos-activites/services-et-prospective/open-access/open-aire8/1377-newsletter-openaire-n-2
La Norvège vient de signer un accord transformant avec Wiley http://www.couperin.org/breves/1376-la-norvege-vient-de-signer-un-accord-transformant-avec-wiley Apres la Hongrie en début du mois, c’est à la Norvège de signer un accord transformant avec Wiley

Dans un communiqué commun daté du 15 mars, la Direction norvégienne des TIC et des services mutualisés dans l'enseignement supérieur et la recherche (Unit) et l’éditeur Wiley ont annoncé l’entrée en vigueur à compter du 14 mars 2019 d’un accord combinant accès ouvert et abonnement. Cet accord d'une durée de trois ans permettra à 35 institutions norvégiennes de continuer à accéder aux revues par abonnement de Wiley et à leurs auteurs affiliés de publier des articles en libre accès dans les titres Wiley. Ce partenariat fera progresser la science ouverte et la visibilité et l’accessibilité de la recherche académique.

Dans le cadre de ces accords, tous les chercheurs et étudiants admissibles seront automatiquement identifiés et informés de la possibilité de publier en libre accès par l'intermédiaire de leur établissement, sans frais supplémentaires. Les 35 établissements admissibles auront également accès à un tableau de bord distinct à accès libre pour faciliter l'administration de leur compte, la soumission rapide des articles et la production de rapports détaillés.

"Ce partenariat avec Unit nous conduira vers un paysage de recherche plus ouvert ", a déclaré Judy Verses, vice-présidente exécutive de la recherche à Wiley. "Cet accord de collaboration est un nouvel exemple de l'importance des partenariats pour le travail des chercheurs, l'amélioration des services de publication pour les auteurs et les bibliothécaires, et l'importance d'offrir des modèles de publication soutenables."

"Unit, au nom de nos communautés de recherche, a négocié un accord avec Wiley. Cette convention prévoit le libre accès aux droits de publication et de lecture d'articles de recherche dans environ 1 500 revues universitaires. Cet accord est le premier du genre en Norvège et l'objectif d'Unit est de conclure des accords similaires avec un certain nombre d'autres éditeurs", a déclaré Roar Olsen, directeur d'Unit.

]]>
Fri, 15 Mar 2019 16:36:42 GMThttp://www.couperin.org/breves/1376-la-norvege-vient-de-signer-un-accord-transformant-avec-wiley
Norvège : les organismes de recherche décident de ne pas renouveler l'accord avec Elsevier http://www.couperin.org/breves/1375-norvege-les-organismes-de-recherche-decident-de-ne-pas-renouveler-l-accord-avec-elsevier Après la l'Université de Californie**, le 28 février dernier, c'est au tour de la Norvège, le mardi 13 mars 2019 de dénoncer les accords avec Elsevier, pour des raisons très semblables.

Les institutions norvégiennes de recherche ont décidé de ne pas renouveler le contrat avec Elsevier en 2019 : tel est l’intitulé d’une déclaration mise en ligne par Unit* - La Direction des TIC et des services mutualisés dans l'enseignement supérieur et la recherche.

Vous trouverez ci-dessous, traduites en français, les grandes lignes de cette déclaration.

Unit était en discussion avec Elsevier depuis l'introduction, en 2017, des lignes directrices nationales du gouvernement pour le libre accès.

Le gouvernement norvégien vise à rendre tous les articles de recherche financés par des fonds publics accessibles au public d'ici 2024 et à passer du paiement de la lecture d'articles par le biais de contrats d'abonnement au financement de publications d'articles librement accessibles.

Constatant que l'offre d'Elsevier est loin de répondre aux exigences norvégiennes en matière de libre accès aux articles de recherche - et qu’il n'y a pas non plus d'évolution vers un accord transformant, permettant de passer du paiement pour lire vers le financement de l'édition ouverte-  Unit, soutenu également par les rectorats des universités de Bergen, Oslo, Tromsø et Trondheim ont pris la décision de ne pas renouveler l’accord.

Les principes directeurs suivants, visant à assurer une transition réussie vers le libre accès, s'appliquent à toutes les négociations :

* Les articles des auteurs correspondants norvégiens sont librement accessibles au moment de la publication.

* La publication en libre accès n'augmente pas les coûts totaux.

* Les contrats de licence, les coûts et les modèles économiques doivent être totalement transparents.

* Les abonnements aux revues doivent intégrer un accès perpétuel aux contenus souscrits.

* Les accords doivent prévoir une évolution vers des modèles où les coûts sont liés au volume de la production d'articles norvégiens.

En juillet 2018, Universités de Norvège (UHR) a apporté son soutien total aux principes de négociation d'Unit et a nommé des représentants des rectorats des universités d'Oslo et de Bergen pour participer aux négociations avec Elsevier.

"Depuis de nombreuses années, nous collaborons étroitement avec les directeurs de bibliothèques lors des négociations. Le type d'accords que nous sommes en train de négocier aura un impact direct sur la publication de la recherche, et l’implication des institutions à leur plus haut niveau est significative. La participation active des recteurs a envoyé un signal fort aux éditeurs, à savoir que les principes de négociation bénéficient d'un soutien total au plus haut niveau", déclare Katrine Weisteen Bjerde, directrice de la stratégie des services de recherche de Unit.

Malgré des discussions de qualité, l'offre d'Elsevier est encore loin de respecter ces principes et a donc été rejetée. Il n'y aura donc pas d'accord en 2019, mais les discussions se poursuivent.

"Il est très décevant de n’être pas parvenus à un accord acceptable avec Elsevier, un éditeur qui représente une part substantielle de la production éditoriale norvégienne et qui est pour nous un acteur important sur la voie de la recherche ouverte. Nous souhaitons coopérer avec tous les éditeurs afin de créer un bon cadre pour l'édition ouverte, mais parfois nous sommes tout simplement trop éloignés les uns des autres", déclare Margareth Hagen, vice-rectrice à la recherche de l'Université de Bergen.

Les chercheurs norvégiens publient environ 2000 articles par an dans les revues Elsevier. En 2018, les établissements participants ont payé environ 9 millions d'euros de frais de souscription. En outre, on estime qu'un million d'euros a été dépensé pour rendre accessibles au public des articles parus dans des revues par abonnement.

Bien qu'aucun accord n'ait été conclu cette année, les chercheurs norvégiens pourront continuer de publier dans les revues Elsevier comme jusqu’à présent. Les chercheurs auront toujours accès à des articles publiés dans de nombreuses revues jusqu'en 2018, en conformité avec les droits d'archivage propres à chaque institution, .

Les chercheurs et les autres personnes qui ont besoin d'avoir accès à des articles qui ne sont pas accessibles par l'entremise de ces archives sont invités à s’adresser à la bibliothèque de leur établissement, qui pourra les aider.

*Unit négocie et gère les accords au nom des institutions de recherche norvégiennes. Sa négociation la plus importante est celle avec Elsevier, qui couvre 44 universités, collèges universitaires, instituts de recherche et hôpitaux, et constitue la plus importante des ententes.

**UC terminates subscriptions with world’s largest scientific publisher in push for open access to publicly funded research : https://www.universityofcalifornia.edu/press-room/uc-terminates-subscriptions-worlds-largest-scientific-publisher-push-open-access-publicly

]]>
Wed, 13 Mar 2019 15:54:11 GMThttp://www.couperin.org/breves/1375-norvege-les-organismes-de-recherche-decident-de-ne-pas-renouveler-l-accord-avec-elsevier
20 et 21 Juin 2019 à Strasbourg : Assemblée Générale, 20 ans de Couperin et Journée d'études http://www.couperin.org/breves/1374-20-et-21-juin-2019-strasbourg-assemblee-generale-20-ans-de-couperin-et-journee-d-etudes La prochaine Assemblée générale de Couperin.org aura lieu le jeudi 20 juin à l'Université de Strasbourg, l'une des quatre institutions fondatrices du Consortium, il y a déjà 20 ans.

Notez d'ores et déjà cette date importante dans vos calendriers.

En effet, au cours de cette Assemblée générale se tiendra l'élection du Bureau professionnel, et sera suivie de la Célébration des 20 ans de Couperin et d'une soirée festive

Le lendemain, vendredi 21 juin se tiendra une journée d'études. Les deux jours se tiendront à l’amphithéâtre Ortscheidt, Escarpe.

Avant-programme

Jeudi 20 juin :

13 h - Assemblée générale

(dont l'élection du Bureau professionnel)

18 h - Célébration des 20 ans de Couperin

Table ronde avec les Anciens présidents du Consortium

20 h - soirée de gala (lieu en cours de validation - Strasbourg)

Vendredi 21 juin 9h30 - 16h30 (lieu) Journée d'études

Transition vers la science ouverte : le rôle des consortiums

Matin : Les consortiums en Europe et dans le monde : état des lieux et prospective

Après midi : Vers une Science ouverte : acteurs et facteurs de la biblio-diversité.

Nous vous rappelons que plusieurs membres d'un même établissement peuvent assister à l'AG (mais une seule voix par établissement). Les inscriptions pour la cérémonie des 20 ans, la soirée de gala et la journée d'études seront ouvertes début avril).

]]>
Thu, 07 Mar 2019 09:26:27 GMThttp://www.couperin.org/breves/1374-20-et-21-juin-2019-strasbourg-assemblee-generale-20-ans-de-couperin-et-journee-d-etudes
L'OCLC s'associe à Couperin.org pour ajouter des fonctions d'analyse au logiciel d'authentification EZproxy http://www.couperin.org/breves/1373-l-oclc-s-associe-a-couperin-org-pour-ajouter-des-fonctions-d-analyse-au-logiciel-d-authentification-ezproxy Le partenariat permettra d'étendre l'utilisation du logiciel ezPAARSE de Couperin hors de France

Logo de Consortium Couperin.orgL'OCLC s'associe au Couperin.org Consortium, l’association française d’établissements qui a développé le logiciel ezPAARSE avec l'Institut de l'information scientifique et technique du CNRS, pour améliorer le logiciel d'authentification EZproxy d'OCLC avec des fonctions analytiques et pour étendre l’utilisation d'ezPAARSE hors de France.

Le logiciel d'accès et d'authentification EZproxy permet aux bibliothèques de proposer des contenus numériques simplement et efficacement par le biais d'une ouverture de session unique à l'aide d'identifiants existants remis par la bibliothèque, comme un numéro de carte de bibliothèque et un code PIN, ou un nom d'utilisateur et un mot de passe.

Une nouvelle option d'analyse pour les utilisateurs du service hébergé enrichira les données des fichiers logs d'EZproxy pour illustrer, en détail, comment les utilisateurs d'une bibliothèque accèdent aux ressources documentaires numériques souscrites. La nouvelle fonctionnalité offrira des tableaux de bord pour l'analyse et les visualisations de données via une interface Web dédiée, ainsi que la possibilité de générer des rapports personnalisés.

L'OCLC collabore avec Couperin.org pour faciliter la livraison de ces nouvelles fonctionnalités. Le logiciel ezPAARSE de Couperin ingère, filtre et enrichit les fichiers log d'un proxy pour montrer l'accès des utilisateurs aux ressources. ezPAARSE est en production dans près de 60 établissements de l'enseignement supérieur et de la recherche en France.

« Ce partenariat convient parfaitement aux deux organisations », a déclaré Chip Nilges, vice-président, du développement commercial d'OCLC. « Couperin peut aider l'OCLC à fournir rapidement les fonctions d'analyse que nos membres demandent pour mieux comprendre l'utilisation de leurs contenus électroniques. L'OCLC peut aider Couperin à élargir sa base d'utilisateurs grâce aux bibliothèques membres d'OCLC dans le monde entier. Nous sommes impatients de travailler avec Couperin, un partenaire respecté et un membre apprécié des milieux de la recherche et de l'enseignement supérieur. »

Dans le cadre de sa mission déclarée, le consortium Couperin.org s'efforce d'améliorer la communication scientifique et de promouvoir le développement de systèmes ouverts d'information scientifique et technique en développant des outils appropriés, et de développer un réseau national de compétences et d'échanges pour la documentation électronique sur les politiques d'acquisition, les plans de développement de collections, les systèmes d'information et les statistiques d'utilisation.

Logo du CNRS« Le consortium Couperin.org et l'Institut d'information scientifique du CNRS (Inist-CNRS), leurs partenaires et membres sont très enthousiastes à l'idée d'établir ce partenariat avec l'OCLC », a déclaré Grégory Colcanap, coordinateur du consortium. « La base d'utilisateurs d'EZproxy ouvre de nouvelles perspectives pour la communauté autour d'ezPAARSE. Grâce à la nature très collaborative et open source du logiciel ezPAARSE, chaque amélioration bénéficie simultanément à tous ses utilisateurs. Nous nous engageons à exploiter le pouvoir de la communauté en encourageant les contributions. »

L'OCLC prévoit de tester la fonctionnalité de ces fonctions d'analyse avec un petit nombre de bibliothèques qui sont actuellement des utilisatrices d'EZproxy hébergé, notamment Claremont Colleges, Sonoma State University, University of New England, University of Manchester, Vrije Universiteit Amsterdam et Audencia Business School.

L'OCLC prévoit d'offrir cette fonctionnalité en tant qu'extension aux clients hébergés EZproxy au cours du premier semestre 2019. Pour protéger la confidentialité, toutes les données d'utilisation continueront de résider sur le serveur hébergé EZproxy de l'établissement.

EZproxy est la solution d'authentification leader du marché pour l'accès aux ressources numériques depuis près de 20 ans. L'OCLC a acquis le logiciel en 2008. Il est disponible en tant qu'instance déployée (sur les serveurs de la bibliothèque) ou en tant que solution hébergée (dans les centres de données d'OCLC). Il prend en charge une grande variété de services d'authentification, notamment LDAP, SIP, CAS et Shibboleth. Pour en savoir plus sur EZproxy, consultez le site Web d'OCLC.

Des représentants de l'Inist-CNRS et de Couperin feront une présentation et l'OCLC animera une session sur les nouvelles capacités analytiques d'EZproxy lors de la Conférence du Conseil régional EMEA 2019 d'OCLC à Marseille les 26 et 27 février. L'OCLC et les bibliothèques pilotes américaines feront également une présentation à la conférence Electronic Resources & Libraries Conference qui se tient du 3 au 6 mars à Austin, Texas.

]]>
Thu, 14 Feb 2019 10:54:01 GMThttp://www.couperin.org/breves/1373-l-oclc-s-associe-a-couperin-org-pour-ajouter-des-fonctions-d-analyse-au-logiciel-d-authentification-ezproxy
Newsletter OpenAIRE n°1 http://www.couperin.org/125-couperin/nos-activites/services-et-prospective/open-access/open-aire8/1372-newsopenaire1 Bandeau haut Newsletter ok

Une lettre pour mieux communiquer avec vous, utilisateurs français d'OpenAIRE

 

Cette newsletter est créée pour vous tenir informé des évolutions du projet et des services qui y sont développés.

Pour rappel, Couperin, avec 50 autres institutions de toute l’Europe, est partenaire du projet européen OpenAIRE depuis sa création en 2008. OpenAIRE moissonne les archives des différents pays et les rend disponibles sur une plateforme dédiée. Ce projet vise plus largement à promouvoir la science ouverte et à améliorer substantiellement la diffusion et la réutilisation des publications et des données de la recherche.

Couperin joue, depuis l’origine, un rôle de dissémination et de promotion du projet et de l’Open Access en France et accompagne notamment l’obligation de dépôt des résultats issus de la recherche financée par la Commission Européenne, en contactant directement les responsables de projets et les personnes en charge des archives OA et les chercheurs impliqués dans les projets européens. 

Couperin est en liaison avec les responsables des archives HAL et institutionnelles des établissements et s’assure que ces archives sont correctement moissonnées et visibles dans OpenAIRE.

01 Une personne ressource pour répondre à vos questions

Au niveau de chaque pays, un NOAD (National Open Access Desk) s’occupe de coordonner les actions en rapport avec le projet et de répondre aux Newsletter OpenAIRE cle

questions que se posent les utilisateurs d’OpenAIRE.

Pour la France, André Dazy tient ce rôle, vous pouvez le contacter à cette adresse : andre.dazy[@]couperin.org

02 Politique d’acquisition de contenu d’OpenAIRE

OpenAIRE est heureux d'annoncer que la nouvelle politique d'acquisition (PAC) de contenu d’OpenAIRE a été publiée en octobre dernier

Newsletter OpenAIRE boitesur Zenodo, le réservoir « attrape-tout » d'OpenAIRE. 

Il est important de souligner qu'OpenAIRE collecte les publications des projets financés par la CE ainsi que tout autre contenu Open Access (OA).

Dans cette nouvelle version de la PAC, OpenAIRE élargit le champ d'application pour inclure également le contenu non-OA (sous certaines conditions).

En savoir plus : https://zenodo.org/record/1446408#.XDXHWIpCdaR

 03 De nouveaux guidelines sont disponibles pour les publications, pensez à évoluer vers la version 4

Newsletter OpenAIRE image texteLes lignes directrices (ou guidelines https://guidelines.openaire.eu/en/latest/) ont pour but d'aider les gestionnaires d’archive à exposer dans OpenAIRE leurs publications en accès libre

(et non libre) ainsi que les informations sur leur financement, le cas échéant.

Elles ont été progressivement améliorées au cours de l'année écoulée, en tenant compte des commentaires et des réactions des partenaires.

En quoi cela vous concerne-t-il ?

En adoptant les guidelines OpenAIRE, vous permettez aux auteurs qui déposent des publications dans votre archive de répondre aux exigences de l'Open Access de la CE et, éventuellement,

à celles de l’ANR pour la France. Intégrer des publications dans OpenAIRE en facilite la découverte et permet d'utiliser les services à valeur ajoutée fournis par le portail OpenAIRE.

En savoir plus : https://www.openaire.eu/openaire-guidelines-for-literature-repository-managers-v-4-0-are-now-available?idU=1:

 

Newsletter OpenAIRE crayon basNewsletter OpenAIRE ampoule bas

 

adresse site bas

]]>
Tue, 19 Mar 2019 14:38:13 GMThttp://www.couperin.org/125-couperin/nos-activites/services-et-prospective/open-access/open-aire8/1372-newsopenaire1
Résultats de l'enquête Couperin sur l'accès distant (2018) http://www.couperin.org/131-couperin/nos-activites/services-et-prospective/acces-aux-ressources/acces-distant/1371-resultats-de-l-enquete-couperin-sur-l-acces-distant-2018 Vous trouverez ici la restitution de l’​ enquête menée par le consortium Couperin.org​ entre le 26 avril et le 25 mai 2018 et pour laquelle 99 réponses ont été collectées.

Résumé Exécutif

Après avoir mené une première enquête en 2007 (doc PDF) et organisé une journée d’étude en 2009, le consortium Couperin.org a souhaité ré-évaluer l'intérêt de ses membres pour la solution Shibboleth comme modalité d'accès aux ressources numériques pour pouvoir relayer auprès des éditeurs, qui nous en ont plusieurs fois fait la demande, l’état du besoin. Nous avons donc mené au printemps dernier une enquête au cours de laquelle ​99 réponses, pour 80 établissements distincts (universités, grandes écoles, instituts de recherche, etc.) nous sont parvenues.

Sans grande surprise,​ les solutions techniques continuent de coexister​. Si certains privilégient Shibboleth​, en raison de la facilité d'accès procurée aux utilisateurs (lecteurs) et sa relative légèreté de mise en place, d'autres lui préfèrent l'utilisation d'un ​reverse-proxy​ qui permet aussi la collecte et l’analyse des traces de passage pour dresser une cartographie précise de l’usage des ressources numériques onéreuses. Le choix de l’une ou l’autre des solutions dépend autant des préférences, disponibilité et connaissances des services informatiques que des besoins exprimés par les services documentaires. Il en résulte que​ les modes d’accès sont en fait très souvent panachés au sein d’un même établissement​, en fonction des fournisseurs et des publics concernés. Ce qui complique d’autant la compréhension que peuvent avoir les usagers de ce qui leur permet l’accès ou non aux ressources qui les intéressent.

Pour donner accès en local (c’est-à-dire dans l’établissement), la ​déclaration des plages IP ​reste la méthode la plus utilisée, suivie par le reverse-proxy. Pour l’accès distant, c’est désormais la solution d’un ​reverse-proxy​ qui domine, même si ​Shibboleth​ est aussi bien présent chez un tiers des répondants. La solution VPN​, quoique minoritaire, reste utilisée.

Nombreux sont les collègues qui jugent que l’implémentation du protocole​ Shibboleth​ par un éditeur qui ne le propose pas déjà serait soit inutile soit non prioritaire, surtout par rapport à la fourniture de statistiques d’usage conformes à COUNTER​ ou des ​ listes de titres KBART​ à jour et fournies par établissement, jugée largement prioritaire. L’absence d’informations qui aurait permis un monitoring fin des usages coté établissement est jugé rédhibitoire par beaucoup.

La sécurité et le confort procurés par ​ Shibboleth​ à l’usager sont toutefois indéniables, car ils permettent une navigation sans intermédiaire sur le site du fournisseur, indépendamment du lieu où l’usager se situe. Le caractère prioritaire de l’implémentation de Shibboleth par un éditeur reste ainsi justifié pour une partie significative des répondants :

  • stabilité des URLs, qui restent celles des éditeurs, à l’inverse d’un proxy qui nécessite une réécriture
  • facilité de maintenance pour la DSI de l’établissement une fois la mise en place effectuée
  • accès fluides et accélérés : il n’y pas de point de passage obligé par le reverse-proxy, qui peut parfois représenter un goulot d’étranglement

En complément de cette restitution, nous proposons aussi les éléments suivants :

  1. Il est à noter aussi que l’installation et la maintenance d’un reverse-proxy représente une charge certaine pour les établissements qui s’en sont équipés puisqu’il faut prévoir d’appliquer régulièrement et rapidement des ajustements de paramètres (“stanza”) pour les différentes plateformes des fournisseurs.
  2. A l’époque du questionnaire, LeanLibrary n’avait pas encore proposé d’offre pour son extension de navigateur​ en France à destination des membres du consortium. Cette extension, dont il existe aussi des versions libres et gratuites déjà mises en place dans certains établissements, permet de remédier au passage forcé de l’utilisateur par les pages de l’établissement pour connaître les versions proxifiées des liens vers les
    ressources documentaires : en reconnaissant les noms de domaines concernés et en redirigeant automatiquement vers le reverse-proxy​, l’extension rend le parcours proxifié relativement transparent pour l’utilisateur final qui l’installe et le configure dans son navigateur une fois pour toutes.
  3. Nous rappelons enfin que le consortium Couperin, bien qu’engagé sur le terrain de la génération par les établissements de statistiques d’usage issues des traces de la proxification, encourage aussi les éditeurs à se conformer aux bonnes pratiques en vigueur, en particulier en ce qui concerne COUNTER :
    • une clause COUNTER est présente dans le contrat type. Les négociatrices et les négociateurs sont sensibilisées à cette question
    • nous sommes impliqués dans le travail des instances COUNTER (participation au comité exécutif et au comité technique)
    • nous avons fait traduire en français des documents de référence et d’accompagnement (guides conviviaux)
    • nous accompagnons les éditeurs qui le souhaitent (par le biais du Groupe de Travail sur les Indicateurs, GTI)
    • nous avons démarché divers opérateurs pour qu’une offre commerciale d’audit francophone indépendant puisse être proposée

 Ci-dessous, le lien d'accès au document PDF de la restitution complète :

]]>
Tue, 22 Jan 2019 10:11:29 GMThttp://www.couperin.org/131-couperin/nos-activites/services-et-prospective/acces-aux-ressources/acces-distant/1371-resultats-de-l-enquete-couperin-sur-l-acces-distant-2018
Initiatives mondiales pour une évolution du système d'évaluation http://www.couperin.org/311-couperin/nos-activites/services-et-prospective/acces-aux-ressources/evaluation-bibliometrie/1370-manifeste-de-leiden-et-dora Déclaration de San Francisco : DORA

Logo DORALa déclaration de San Francisco (San Francisco Declaration on Research Assessment-DORA), élaborée en 2012 lors de la réunion annuelle de l'American Society for Cell Biology à San Francisco, vise à changer les pratiques en matière d’évaluation de la recherche.

Cette initiative est mondiale et couvre toutes les disciplines universitaires et tous les intervenants clés de la recherche. Elle préconise de privilégier la qualité intrinsèque des articles, et non celle de la popularité des journaux scientifiques, de diversifier les indicateurs pour enrichir les critères d’évaluation, de rendre transparents les algorithmes et d’ouvrir les données et de prendre en compte toutes les productions (données, logiciels,…).

La recommandation principale est de ne pas utiliser des indicateurs basés sur le journal, telles que les facteurs d’impact, comme mesure de substitution de la qualité des articles de recherche à des fins d’évaluation individuelle des chercheurs.

Signer sur le site de la déclaration DORA

Visualiser le poster DORA-Couperin préparé dans le cadre des JNSO2018

Manifeste de Leiden pour l'évaluation de la recherche

ArticleNature150« Les chiffres sont de plus en plus utilisés pour piloter la recherche. Les évaluations de la recherche qui étaient auparavant faites « à façon » par des pairs sont aujourd’hui routinisées et s’appuient sur des mesures. Le problème est qu’à présent ces évaluations ne sont plus fondées sur des réflexions mais sur des indicateurs. Et les indicateurs utilisés se sont multipliés : des indicateurs généralement bien intentionnés, pas toujours bien renseignés et souvent mal appliqués. Nous risquons de nuire au système en utilisant les outils mêmes qui ont été conçus pour l’améliorer, car les évaluations sont de plus en plus souvent réalisées par des structures qui n’en ont aucune connaissance ou ne bénéficient d’aucun conseil en matière de bonnes pratiques et d’interprétation. » (Traduction française du manifeste de Leiden)

Dans le cadre des JNSO2018, Couperin a élaboré un poster synthétique sur le Manisfeste de Leiden présentant les bonnes pratiques des indicateurs quantitatifs à suivre pour évaluer la performance de la recherche.

Visualiser le poster LEIDEN-Couperin préparé dans le cadre des JNSO2018

Site du manifeste de Leiden

]]>
Fri, 25 Jan 2019 16:50:54 GMThttp://www.couperin.org/311-couperin/nos-activites/services-et-prospective/acces-aux-ressources/evaluation-bibliometrie/1370-manifeste-de-leiden-et-dora
Ouverture de PANIST, la Plateforme d'Archivage National de l'Information Scientifique et Technique http://www.couperin.org/breves/1369-ouverture-de-panist-la-plateforme-d-archivage-national-de-l-information-scientifique-et-technique Dans un contexte d’incertitude sur le renouvellement ou non de certains contrats d’abonnement avec des éditeurs scientifiques, garantir l’accès aux contenus souscrits dans les contrats en cours et passés, indépendamment des plateformes des éditeurs, a été jugé prioritaire. Le risque de coupure rend indispensable une mise à jour des dispositifs techniques nécessaires à assurer ce service dès le début de l’année 2019.

Les équipes de l’Inist-CNRS et du consortium Couperin.org sont donc heureuses de vous annoncer l’ouverture le 7 janvier 2019 de la nouvelle version de la plateforme PANIST pour l’accès aux archives courantes acquises auprès de l’éditeur Elsevier. La couverture documentaire et l’offre de services de la plateforme PANIST s’étofferont tout au long de l’année 2019 et les années suivantes.

Tous les établissements ayant-droit peuvent accéder à ces ressources documentaires, sur une plateforme publique et nationale opérée par l’INIST-CNRS et sans passer par les sites des éditeurs, une fois le contrat d’abonnement arrivé à son terme.

Liens utiles :

]]>
Thu, 10 Jan 2019 16:06:52 GMThttp://www.couperin.org/breves/1369-ouverture-de-panist-la-plateforme-d-archivage-national-de-l-information-scientifique-et-technique
Résultats de l'enquête Couperin sur l'impact de la proxification complète sur l'usage des ressources numériques (2018) http://www.couperin.org/131-couperin/nos-activites/services-et-prospective/acces-aux-ressources/acces-distant/1368-resultats-de-l-enquete-couperin-sur-l-impact-de-la-proxification-complete-sur-l-usage-des-ressources-numeriques-2018 Vous trouverez ici la restitution de l’enquête menée par le consortium Couperin.org du 16 octobre au 16 novembre 2018 auprès de ses membres. 42 réponses ont été collectées.

Résumé exécutif

L'opportunité d'installer un reverse-proxy pour proxifier l'accès à l'ensemble des ressources numériques et de systématiser l'authentification des usagers, y compris depuis le campus, se présente parfois à l'occasion d'une ré-informatisation, d'une fusion, etc.

 

Cette démarche de “proxification complète” présente l'avantage d'unifier les procédures d'accès aux ressources et d'obtenir des statistiques d'usage fines et complètes (via ezPAARSE et ezMESURE) mais peut aussi conduire à observer une baisse, et parfois même (plus rarement) une chute, de l'usage des ressources électroniques qui font parfois envisager aux collègues concernées un retour en arrière sur la part des accès à proxifier, au moins pour les ressources les plus touchées.

Certain.e.s d’entre vous soulignent plutôt l’avantage d’avoir complètement proxifié l’accès aux ressources pour unifier l’expérience utilisateur et observent des usages stables ou même en hausse !

 

Le phénomène de baisse, redouté mais finalement assez peu qualifié quand il est observé, semble pouvoir trouver au moins deux sources d’explication simultanées :

  • le manque de communication auprès des différents publics au moment du passage à la proxification complète qui se voient refuser l’accès à des ressources auxquelles ils avaient habituellement accès
  • le manque de retour des usagers, qui ne se plaignent que peu d’avoir perdu ces accès et qui se tournent rapidement vers des sources alternatives, légales (portails bibCNRS ou biblioINSERM, ressources en Libre Accès) ou non (SciHub, LibGen)

 

Ci-dessous, le lien d'accès au document PDF de la restitution complète :

]]>
Thu, 10 Jan 2019 08:31:00 GMThttp://www.couperin.org/131-couperin/nos-activites/services-et-prospective/acces-aux-ressources/acces-distant/1368-resultats-de-l-enquete-couperin-sur-l-impact-de-la-proxification-complete-sur-l-usage-des-ressources-numeriques-2018
La Max Planck Society met fin à son abonnement à Elsevier et reste ferme dans les négociations du Projet DEAL http://www.couperin.org/breves/1366-la-max-planck-society-met-fin-a-son-abonnement-a-elsevier-et-reste-ferme-dans-les-negociations-du-projekt-deal La Max Planck Society met fin à son abonnement à Elsevier et reste ferme dans les négociations du Projet DEAL

Lire l'article complet ici : https://www.mpdl.mpg.de/en/505

]]>
Wed, 19 Dec 2018 17:30:36 GMThttp://www.couperin.org/breves/1366-la-max-planck-society-met-fin-a-son-abonnement-a-elsevier-et-reste-ferme-dans-les-negociations-du-projekt-deal
Innéo http://www.couperin.org/194-couperin/nos-activites/negociations/liste-des-negociations/1365-inneo SJP

Read more...

]]>
Tue, 11 Dec 2018 08:56:01 GMThttp://www.couperin.org/194-couperin/nos-activites/negociations/liste-des-negociations/1365-inneo
OpenAIRE et Couperin en 1 clic http://www.couperin.org/125-couperin/nos-activites/services-et-prospective/open-access/open-aire8/1364-openaire-et-couperin-en-1-clic Poster Openaire petite taille]]>Mon, 03 Dec 2018 15:44:13 GMThttp://www.couperin.org/125-couperin/nos-activites/services-et-prospective/open-access/open-aire8/1364-openaire-et-couperin-en-1-clicDe nouvelles données APC 2017 publiées sur la plateforme OpenAPC http://www.couperin.org/breves/1363-nouvelles-donnees-apc2017-publiees-openapc L’enquête sur les dépenses APC 2017 (Article Processing Charges) a été lancée en février dernier par le consortium Couperin.org auprès de 52 établissements de l’ESR.

Son objectif est de :

  • disposer de données concrètes sur la réalité de la pratique de publication en open access avec paiement d’APC, les montants en jeu et leur évolution (une première enquête ayant déjà été réalisée sur les données 2015)
  • alimenter les sites dédiés à la transparence des coûts de l'information scientifique, et particulièrement le site OpenAPC auquel participent un grand nombre de pays, dont la France.

Aujourd’hui, les données APC 2017 de 21 établissements sont consultables sur la plateforme OpenAPC, venant compléter celles de l’INRA précédemment publiées :

  • ENS Paris
  • ESPCI
  • INP de Toulouse
  • Université Aix-Marseille
  • Université d’Angers
  • Université d’Avignon
  • Université de Bourgogne
  • Université de Caen
  • Université de Clermont-Ferrand
  • Université de Franche Comté
  • Université de Nantes
  • Université de Nice
  • Université de Poitiers
  • Université de Rennes 1
  • Université de Toulon
  • CIRAD
  • IFSTTAR
  • INRIA
  • INSERM
  • IRD
  • IRSTEA

Au total, ce sont un peu plus de 1000 articles publiés auprès de 83 éditeurs pour un montant total de 1,8M€ la grande majorité de ces articles ayant été publiés dans des revues « full OA ».

]]>
Fri, 30 Nov 2018 12:41:39 GMThttp://www.couperin.org/breves/1363-nouvelles-donnees-apc2017-publiees-openapc
Alternatives économiques http://www.couperin.org/194-couperin/nos-activites/negociations/liste-des-negociations/1361-alternatives-economiques  

SEG

Read more...

]]>
Wed, 21 Nov 2018 07:06:11 GMThttp://www.couperin.org/194-couperin/nos-activites/negociations/liste-des-negociations/1361-alternatives-economiques
Duke Math Journal / Euclid Prime 2019 http://www.couperin.org/194-couperin/nos-activites/negociations/liste-des-negociations/1360-duke-math-journal-euclid-prime-2019 SVS
Ressource Duke Math Journal / Euclid Prime 2019
Fournisseur TSP diffusion
Descriptif ressource Revues de mathématiques
Contact fournisseur

 

État de la négociation

État de la négociation

2019: non aboutie (message du 11/12/2018

]]>
Tue, 11 Dec 2018 11:38:40 GMThttp://www.couperin.org/194-couperin/nos-activites/negociations/liste-des-negociations/1360-duke-math-journal-euclid-prime-2019
Springer Nature accepte une baisse de tarif pour l’achat de ses revues, préalable à tout accord avec le consortium http://www.couperin.org/breves/1358-springer-nature-accepte-une-baisse-de-tarif-pour-l-achat-de-ses-revues-prealable-a-tout-accord-avec-le-consortium COMMUNIQUE DE PRESSE

Springer Nature accepte une baisse de tarif pour l’achat de ses revues, préalable à tout accord avec le consortium

Au terme de 21 mois de négociation, le consortium Couperin.org et l’éditeur Springer Nature sont arrivés à trouver un accord. Les négociateurs du consortium étaient notamment mandatés pour obtenir une offre qui prenne en compte les dépenses d’APC réalisées par établissements afin de sortir du dispositif de double paiement qui caractérise les revues hybrides. Par ailleurs la croissance au niveau international d’articles publiés en open access moyennant l’acquittement de frais de publication justifiait aussi une demande de révision des tarifs à la baisse.

Au cours des derniers mois, les établissements membres du consortium ont été régulièrement consultés et ont rejeté massivement les propositions successives de l’éditeur qui ne s’inscrivaient pas suffisamment dans une perspective de baisse des tarifs. Springer Nature a souhaité maintenir ouverts les accès aux revues tout au long de la négociation et a recherché un terrain d’entente.

La dernière offre de l’éditeur formalisée à la fin du mois de septembre porte sur un contenu de 1121 revues, un périmètre légèrement inférieur à l’accord antérieur, des titres non significatifs pour la recherche française ayant été soustraits à la collection. La propriété de tous les titres pour tous les membres ainsi que le transfert de contenus vers la plateforme nationale PANIST est renouvelée L’accord porte donc sur une acquisition pérenne des contenus, bien que le vocable utilisé soit généralement celui d’abonnement. L’évolution tarifaire comporte plusieurs options, toutes caractérisées par une baisse des tarifs : une option avec une baisse de 6,5% en 2018 suivie d’une hausse de 0,5% et 0,75% en 2019 et 2020 et une option avec une baisse continue sur 3 ans de 2,5%, 3% et 3,5%. Des dispositifs spécifiques ont été prévus pour les établissements qui ne renouvelleront leur abonnement qu’à compter de 2019.

L’accord d’une durée de 3 ans se traduira à son terme par une baisse des tarifs de 5,33% pour l’option 1 et de 8,74% pour l’option 2, la baisse par rapport à une offre à coût constant sur les trois années est de 5,95% et 5,55% respectivement pour les options 1 et 2.

Comme pour l’ensemble des ressources négociées, les établissements membres du consortium sont libres d’accepter une des options ou de ne pas renouveler leur abonnement. Au 10 octobre, près de 80 établissements renouvellent leur abonnement en choisissant une des formules proposées, une dizaine a décidé de ne pas renouveler et une trentaine n’a pas encore arrêté de choix définitif.

Cet accord inaugure une ère de décroissance des coûts et constitue une étape, qui devra s’accompagner d’une réflexion entre les établissements d’enseignement supérieur et de recherche d’une part et entre le consortium et l’éditeur d’autre part, pour construire des modèles de diffusion de l’information scientifique qui prennent en compte à la fois les impératifs de la science ouverte et le consentement des établissements à payer pour acquérir des contenus produits par les chercheurs et commercialisés par les éditeurs. Les services éditoriaux, qui sont réels, doivent être proposés à leur juste valeur. Les ressources économisées via la baisse des coûts ou les désabonnements devraient être, en tout ou partie selon le choix des établissements, réinvesties dans le développement des outils de la science ouverte, dont le fonds national pour la science ouverte annoncé par la ministre Frédérique Vidal le 4 juillet.

Paris, le 16 octobre 2018

Contact :

Sandrine Malotaux :

responsable département des négociations - Couperin.org

sandrine.malotaux@univ-tlse3.fr

 

Christine Weil-Miko :

responsable pôle négociations grands comptes – Couperin.org

Christine.weil-miko@cnrs-dir.f

 

Communiqué de presse (fr)

Press Release (en)

]]>
Tue, 23 Oct 2018 09:23:36 GMThttp://www.couperin.org/breves/1358-springer-nature-accepte-une-baisse-de-tarif-pour-l-achat-de-ses-revues-prealable-a-tout-accord-avec-le-consortium
A propos du rachat de la startup LeanLibrary par SAGE Publishing http://www.couperin.org/breves/1357-a-propos-du-rachat-de-la-startup-leanlibrary-par-sage-publishing Couperin a pris bonne note du rachat de la startup LeanLibrary par SAGE Publishing annoncé le 12 septembre 2018.

Les conditions de l’offre tarifaire négociée par le consortium pour l’extension de navigateur LeanLibrary restent inchangées pour l’année en cours.
Le consortium insiste toutefois sur le principe selon lequel les données de navigation qui transitent par l’extension de navigateur LeanLibrary doivent rester absolument confidentielles. Leur exploitation, dont il est bien compris qu’elle est nécessaire au bon fonctionnement technique de l’extension (monitoring de l’applicatif), doit rester cantonnée à ce cadre et la frontière avec les autres activités de Sage doit être étanche. Il ne devra pas y avoir d’exploitation faite de ces données, ni de communication ou revente à un tiers (que ce soit Sage Publishing ou acteur extérieur).

Nous demandons en outre à ce que ces données soient détruites au fur et à mesure après un délai raisonnable et dans un cadre respectueux du RGPD.

 

(english version)

Couperin has taken note of the acquisition of the LeanLibrary startup by SAGE Publishing announced on September 12, 2018.

The terms of the price offer negotiated by the consortium for the LeanLibrary browser extension remain unchanged for the current year.
However, the consortium insists on the principle that navigation data passing through the LeanLibrary browser extension must remain absolutely confidential. Their exploitation, which is clearly understood to be necessary for the proper technical functioning of the extension (application monitoring), must remain limited to this framework and the border with other Sage activities must be watertight. There must be no exploitation of this data, nor any communication or resale to a third party (whether Sage Publishing or an external actor).

We further request that these data be destroyed on an ongoing basis after a reasonable period of time and within a framework that respects the GDPR.

]]>
Tue, 16 Oct 2018 08:39:35 GMThttp://www.couperin.org/breves/1357-a-propos-du-rachat-de-la-startup-leanlibrary-par-sage-publishing
Accord européen pour autoriser des taux de TVA réduits sur les publications en ligne http://www.couperin.org/breves/1356-accord-europeen-pour-reduire-la-tva-sur-les-publications-numeriques Suite à l’avis du Parlement européen du 1er juin 2017, le 2 octobre 2018, les 28 pays membres de l’UE sont parvenus à un accord permettant d'aligner les règles en matière de TVA pour les publications numériques et celles en vigueur pour les publications sur support physique.

 

Les règles actuelles en matière de TVA (directive 2006/112/CE) stipulent que les services fournis par voie électronique sont taxés au taux normal de la TVA (15 % au minimum – 20% en France). Les publications sur support physique peuvent, elles, bénéficier de taux différents allant jusqu’à un taux réduit (5 % au minimum – 5,5% en France). Dans certains cas, l’application de TVA très réduites (inférieurs à 5 % -2,1% pour la presse en France), peuvent être appliquées. Les nouvelles règles s'appliqueront à titre temporaire, dans l'attente de l'introduction d'un nouveau système de TVA "définitif".

Les règles en vigueur en France depuis 2012, qui avaient étendu l’application de ce principe aux publications numériques en ligne, étaient en contradiction avec la Directive. Grâce à cette décision, la France se trouvera désormais en conformité avec les règles européennes.

La directive sera adoptée une fois que le texte aura été mis au point dans toutes les langues officielles.

 

Voir sous ce lien la version – en anglais – du texte

]]>
Thu, 04 Oct 2018 15:02:35 GMThttp://www.couperin.org/breves/1356-accord-europeen-pour-reduire-la-tva-sur-les-publications-numeriques
Création d’un manuel numérique en open access http://www.couperin.org/292-couperin/nos-activites/services-et-prospective/ebook/vade-mecum-sur-les-ebooks/1354-creation-d-un-manuel-numerique-en-open-access Un prototype de livre enrichi en open access va bientôt voir le jour, financé par la MIPNES, l’université Paris Saclay et Couperin. Il s'agit d'un manuel numérique en histoire, dont Monsieur Christian Delporte est responsable scientifique. Ce projet est porté par Couperin et l'Université de Versailles Saint Quentin en Yvelines qui en assurera le développement (La ComUE Paris-Saclay, Numérique Premium, Nouveau Monde éditions, Le laboratoire Paragraphe (Paris 8), sont également partenaires).

Ce projet vise à pallier l'absence d'offre éditoriale de manuels numériques et de documents de référence regrettée depuis longtemps par les membres de Couperin et à proposer des manuels utilisables par tous au-delà des frontières notamment dans le cadre des pays francophones. La présence d'un comité éditorial et d'un comité de suivi scientifique composé des partenaires garantit, dès la genèse du projet, la plus grande transparence sur la rédaction des contenus et leur coordination pédagogique, afin de permettre une large diffusion au sein de la communauté de l'ESR et d’œuvrer à une plus grande réussite des étudiants en L.

Plusieurs axes de développement ont émergé au cours des échanges avec les partenaires, en particulier :

  • contenu conçu pour un très large public, y compris pour la Formation tout au long de la vie, et s'inscrivant dans le continuum bac - 3/+3 ;
  • intégration de tests de positionnement ainsi que de documents multimédias ;
  • libre utilisation au sein des ENT, afin qu'une ré-exploitation soit possible en établissement, sous la forme de modules librement utilisables par les enseignants. De ce point de vue, il s'agit également d'une base de ressources pédagogiques en ligne ; 
  • analyse quantitative et qualitative des usages du manuel numérique par les étudiants ;
  • utilisation dans le cadre de pédagogie inversée ou de classes numériques.

La philosophie de ce projet consistant dans une logique de mutualisation d'outils, il conviendra de capitaliser sur cette expérience pour tester la production d'autres manuels en open access. Dans un premier temps, Couperin s'attachera à mener à terme ce prototype. Néanmoins, il s'agit bien de l'ouvrir à d'autres disciplines.

Plusieurs thématiques avec des éditeurs partenaires sont déjà retenues et seront prochainement proposées : gestion, droit et sans doute psychologie. Plusieurs membres ont aussi fait part de leur souhait de voir ce type de ressources proposées en sciences exactes.

Les membres de Couperin seront donc appelés à participer au financement de ce manuel, selon des modalités proches de celles utilisées par le prototype OpenEdition Unlocked (financement participatif des bibliothèques). Le détail sera prochainement porté à la connaissance des membres, après discussion avec les éditeurs et Numérique Premium.

Les établissements désireux de s'investir plus avant dans ce projet, qui s'inscrit pleinement dans la dynamique de l'accès ouvert aux savoirs, sont appelés à contacter Grégory Colcanap, coordinateur du consortium Couperin. 

]]>
Fri, 07 Sep 2018 14:09:20 GMThttp://www.couperin.org/292-couperin/nos-activites/services-et-prospective/ebook/vade-mecum-sur-les-ebooks/1354-creation-d-un-manuel-numerique-en-open-access